Le material design: un langage visuel aussi réaliste que possible

material design

Google a créé Material Design au milieu de 2014, sous le nom de code «Quantum Paper». Il s’agit d’un langage de conception basé sur Android. Il prend en charge les expériences tactiles à l’écran via des fonctionnalités riches en mémoires et des mouvements naturels imitant des objets du monde réel. Les concepteurs optimisent l’expérience des utilisateurs grâce aux effets 3D, à l’éclairage réaliste et aux fonctionnalités d’animation. Lisez la suite pour mieux comprendre le Material Design.

Le Material Design s’inspire du monde réel

Avec Material Design, l’objectif est de fournir des sorties de haute qualité de manière cohérente sur toutes les plateformes. Ceci, en donnant aux utilisateurs le contrôle de composants clairement indiqués et agréables se comportant comme des objets du monde réel. Contrairement à la représentation d’éléments liés à la culture (par exemple, les corbeilles à papier), Material Design implique l’application des lois fondamentales et naturelles du monde physique. Principalement en ce qui concerne l’éclairage et le mouvement. L’idée est qu’en imitant le monde physique, Material design réduit la charge cognitive des utilisateurs d’applications. Ainsi, il accorde une attention particulière à la présentation, au langage visuel et à la bibliothèque de modèles. En même temps, il optimise la prévisibilité et élimine les ambiguïtés. Le concept de «carte», déjà utilisé dans Google Now, de Material Design sert de système pour superposer des éléments et des animations. Cela permet également une expérience plus personnalisée (par exemple, montrer des abonnés sur Twitter).

Le Material Design a des possibilités étendues

Material Design est un langage visuel qui synthétise les principes classiques d’un bon design avec les innovations technologiques et scientifiques. Il s’inspire du monde physique et de ses textures, notamment de la manière dont ils reflètent la lumière et projettent des ombres sur l’écran. Contrairement au vrai papier, ce matériel numérique peut s’étendre et se réformer intelligemment. Le matériau contextuel a des surfaces et des bords physiques. Il est essentiel que Material Design réponde aux attentes des utilisateurs quant au comportement des composants. Par exemple, les objets à l’écran sont plus crédibles s’ils suivent les lois de la gravité.

Material Design a été redessinée

En mai 2018, Google a publié une version révisée pour remédier à un problème majeur. Les directives d’origine étaient restrictives et mettaient l’accent sur la fonctionnalité plutôt que sur le style. Parce que les applications créées en accord avec celles-ci se ressemblaient, de nombreux fabricants d’applications n’aimaient pas Material Design. Google devait trouver un équilibre entre la cohérence de Material Design et la capacité de différenciation. Cela, afin de donner aux concepteurs la possibilité de l’adapter aux besoins de la marque. La version 2 comporte non seulement de nouvelles directives, mais également une suite d’outils que vous pouvez utiliser pour personnaliser vos conceptions. Les outils en question comprennent de nouveaux packs d’icônes et un material theme editor. Ainsi, vous pouvez adapter l’esthétique à la présence de la marque de votre entreprise tout en vous appuyant sur des lois naturelles intemporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *